Loading...

Sophie Sunshine

On ne parle pas souvent de médecins malades, mais j’en étais une, une médecin qui a dû guérir soi-même.  Pendant quatre ans, j’ai souffert d’anorexie, puis je suis entrée dans une spirale descendante vers le burn out et la dépression majeure.  Chaque jour était comme être sur un champ de bataille.  Je me sentais moi-même plus malade que mes patients.  Ma vie, sans vie.  Ma vie, en cinquante teintes de gris. Et un jour, je suis morte, mon corps bougeait, respirait mais mon coeur était éteint. Ce jour-là, quelqu’un m’a tendu la main, je l’ai saisie et j’ai choisi la vie.

On parle souvent d’un cordonnier mal chaussé, d’un coach qui n’a jamais joué ou d’un entraîneur qui est en mauvaise forme, c’était moi : Je prenais soin des autres sans prendre le temps de prendre soin de moi.  Je refusais toute médication.  Mon corps entier souffrait.

Un feu brûlait dans ma colonne vertébrale et me clouait au lit pendant deux heures chaque matin. Mes soirées se résumaient en entraînement excessif, fatigue extrême, crises alimentaires et vomissements.  J’avais déjà tout essayé pour guérir.  J’avais lu tous les livres de croissance personnelle existants, j’avais voyagé jusqu’en Inde pour faire du yoga, du tantra et du Reiki.  Je suis allée jusqu’à réciter un mantra indien une heure par jour pendant un an.  Certaines choses ont aidé, mais ne m’ont jamais guérie.

Sur le chemin de ma guérison, j’ai finalement découvert l’outil le plus puissant que j’aie jamais connu: la méditation pleine conscience (ou mindfulness).  Par la mindfulness, j’ai eu accès à un univers magique et autrefois inconnu : mon être intérieur.  Le « moment présent » était jusqu’alors un concept théorique pour moi, jusqu’à ce que je commence à le sentir dans toutes les cellules de mon corps.  C’était quelque chose « à la mode » que les gens soulevaient avec légèreté. Cette légèreté a rapidement disparu au moment où, les yeux fermés, j’ai vécu, j’ai senti vibrer dans tout mon être cette présence consciente. En cet instant, j’ai réalisé que j’avais passé toute ma vie, inconsciente.

4 comments


Kim

Wow! Quel article! J’en ai des frissons! Merci de nous faire part jour après jour de ta joie de vivre et de tes expériences personnelles c’est tellement enrichissant!

July 6, 2017 (09:35) - Reply
Sophie Maffolini

❤︎ Merci à toi chère Kim!

August 8, 2017 (00:38) - Reply
Dominique

Tu surviens à un moment de ma vie où je cherche l’inspiration et la force de poursuivre ma quête d’équilibre et de liberté intérieure. Merci d’être là si généreusement!

July 17, 2017 (08:37) - Reply
Sophie Maffolini

Avec plaisir Dominique! Merci d’être ici! ❤︎

August 8, 2017 (00:40) - Reply

Leave a Comment